BILAN VENDANGE 2018

UN MILLESIME EN « 8 » PROMETTEUR

Le gel de 2017 toujours présent dans les esprits, le millésime 2018 était donc très attendu à BERTINERIE : nous voulions une belle vendange, nous l’avons !

L’année aura été marquée par des facteurs climatiques délicats :
– Un climat favorable à la coulure et au mildiou à cause d’un printemps anormalement humide (peu de dégâts).
-Deux tempêtes de grêle qui ont effleuré nos parcelles (mai et juillet) mais sans incidence.
-Une sécheresse ininterrompue et des températures élevées de juillet à septembre.
-Un « été Indien » jusqu’à la fin des vendanges.

Les vignes en « Lyre » de BERTINERIE ont mieux résisté au mildiou qui n’a eu que peu d’incidence au printemps. Les excellents terroirs argilo calcaires ont su absorber les excès d’eau printaniers tout en servant de réservoir naturel en cas de stress hydrique l’été : c’est ça les grands terroirs !

A BERTINERIE, 100% de la vendange est manuelle, cette année, nous comptons plus de 70 vendangeurs dans le vignoble !

Voici un 1er bilan de ce millésime 2018 :

 

LES BLANCS (SAUVIGNONS)

Date moyenne de floraison : 5-6 juin
Date moyenne de véraison : 1-3 août
Date moyenne de récolte : 10 septembre
Durée de la vendange : 10 jours

Le raisin : L’évaporation naturelle d’eau du raisin en raison de la sécheresse a généré un taux de sucre plus élevé et donc des volumes inférieurs de 10%. Les maturités pelliculaires sont excellentes, c’est la promesse de futurs blancs riches et complexes.
A suivre lors de vinifications en barriques pour les meilleurs !

 

LES ROUGES (MERLOT, CAB. SAUVIGNON, CAB. FRANC, MALBEC)

Date moyenne de floraison Merlot : 2-3 juin
Date moyenne de véraison Merlot: 6-8 août
Date moyenne de récolte Merlot: 18 septembre, puis Malbec puis Cab. Franc et enfin Cab. Sauvignon
Durée de la vendange pour les 4 cépages: du 18 septembre au 6 Octobre.

Le raisin : Rendements faibles (comme les blancs). Les baies sont plus petites, la richesse en sucre est assez élevée (sans excès), les pellicules sont épaisses et très riches en tannins, les pépins sont aussi mûrs, ce qui laisse penser que nous sommes face à un très grand millésime. Les premières couleurs viennent d’être extraites et confirment nos prévisions.

Aujourd’hui, nous avons terminé de vendanger les merlots et malbec, place maintenant aux cabernets.
Le travail dans les chais a déjà commencé : macération pelliculaire puis débourbage pour les blancs et remontages pour les rouges.

A suivre de près durant les semaines à venir !